3.11.08

.


Si l’on ne croit pas à la prédestination, alors, il faut admettre que les circonstances d’une rencontre, que par facilité nous attribuons au hasard, sont en fait le résultat d’une incalculable suite de décisions, prises à chaque carrefour de notre vie, et qui nous ont secrètement orienté vers elle. Ce n’est pas que nous ayons recherché ni même souhaité, serait-ce du fond de notre inconscient, toutes nos rencontres, même les plus importantes. Plutôt, chacun d’entre nous agit à la façon d’un artiste ou d’un écrivain qui construit son oeuvre dans une succession de choix ; un geste ou un mot ne détermine pas inéluctablement le geste ou le mot qui suit mais place au contraire son auteur devant un nouveau choix .
Un peintre qui a posé une touche de rouge peut choisir de l’éteindre en lui juxtaposant une touche de violet ; il peut choisir de la faire vibrer par une touche de vert. Au bout du compte, il aura beau s’être mis au travail avec quelque idée de son tableau achevé en tête, la somme de toutes les décisions qu’il aura prises sans les avoir toutes prévues, fera apparaître un autre résultat. Ainsi nous conduisons notre vie par un enchaînements d’actes bien plus délibérés que nous sommes prêts à l’admettre _ parce qu’en assumer clairement la responsabilité serait un fardeau trop lourd_ et qui pourtant nous mettent sur le chemin de personnes vers qui nous ne pensons pas nous être dirigé depuis si longtemps." (C.Millet)
.

6 commentaires:

Trublyonne a dit…

Le hasard n'existe pas m'avait expliqué un certain sociologue bressan...

Minijupe a dit…

Mais ce ne sont pas tes "couleurs" sur le tableau de droite ???

Une page se tourne ???....

juillev a dit…

Trub: ...Peut-être simplement des "signes" que nous interpretons comme ça nous arrange

Min: Ne t'inquiete pas c'est juste un morceau d'un tableau très coloré!
Tu sais bien qu'avec moi les pages ne sont jamais définitivement tournées, ne serait-ce que pour retourner verifier si les couleurs étaient bonnes et les changer si besoin!

toutaubord a dit…

Pourtant tout s'accompli dans la tête et on ne montre au final que ce que l'on veut, la main, les couleurs servent notre imagination.

michèle a dit…

Magnifique !

Ici j'aime venir respirer "paix-beauté-évasion".

Oui, dans la vie des pages se tournent , pour le meilleur, ou, pour le pire.

Je n'aime pas quand je suis obligée de tourner une page sur un malentendu...

Bérangère a dit…

Blog triste ? Tu rigoles là ? Texte magnifique comme le poème de Neruda...