19.2.09

.


Si jamais j'ai déployé des ciels tranquilles au-dessus de moi
volant de mes propres ailes dans mon propre ciel
Si j'ai nagé en me jouant dans de profonds lointains de lumière
Si la sagesse d'oiseau de ma liberté est venue
_car ainsi parle la sagesse d'oiseau: "Voici, il n'y a pas d'en haut, il n'y a pas d'en bas!
Jette-toi çà et là en avant en arrière toi qui est léger! Chante, ne parle plus"_ [...]
Ô comment ne serais-je pas ardent de l'éternité?
F.Nietzshe
.

4 commentaires:

menfin a dit…

sagesse d'oiseau
beau titre pour cette toile

toutaubord a dit…

Je ne regrette pas l'éternité, je regrette le temps perdu. Bises

toutaubord a dit…

Disparu le blog de sylvie ? ou es elle ?

juillev a dit…

Thierry: sylvie a malencontreusement effacé son blog eaux dormants mais tu peux toujours la trouver sur trublionne