18.7.09

.

De tout , il resta trois choses:
La certitude que tout était en train de commencer,
la certitude qu’il fallait continuer,
la certitude que cela serait interrompu avant que d’être terminé.
Faire de l’interruption, un nouveau chemin,
faire de la chute, un pas de danse,
faire de la peur, un escalier,
du rêve, un pont,
de la recherche…
une rencontre.

Fernando Pessoa
.

5 commentaires:

toutaubord a dit…

J'adore ce texte et tes choix .
J'ai la certitude que tout sert la construction. Bises

Elisanne a dit…

lire "Le Marin" de Pessoa ...
j'ai rattrapé mon retard,
j'aime cet univers

juillev a dit…

.... Même les mots Thierry et tu le sais bien

Bises Elisanne, je ne commente guère mais tu sais que je suis une de tes fidèles

Cécile Delalandre a dit…

la seule certitude que j'aie est finalement la même que celle de Pessoa :douter, rebondir, se questionner, pour avancer,recommencer toujours...
Je découvre votre monde, me plaît bien *_*
@ bientôt

toutaubord a dit…

Oui les mots servent la construction, les mots sortis de soi, comme tes peintures. Il n'y a que la création qui sauve. Bises