12.1.13

.



Poudre de lumière déposée dans la brume
Chaque feuille se parfume d'une pointe profonde
L'air caresse l'intensité
La coulée mosaïque des champs s'estompe
immobile
cueillir et recueillir l'instant cuivré
                                                                                             (R.Sibille)

.
.


2 commentaires:

Quinquabelle a dit…

J'adore cette couleur cuivrée de bronze patiné

juillev a dit…

Coucher de soleil sur Miribel Martine! ....les couleurs étaient magnifiques