2.2.13

.



Lorsque nos dernières retenues se troublent au plus près du désir
et que nos courbes incertaines deviennent le miroir de nos sens,
tout commence et tout se fond dans le gel du temps.
..... Alors la glace se brise
et nos noces de feu explosent et se noient
dans la belle illusion
d'un été imposteur
.


2 commentaires:

clo a dit…

Bonjour Eveline
Me voila touchée et émue après cette balade sur votre blog ,touchée par la profondeur des mots , si bien choisis , émue par les images qui les illustrent , par la sensibilité que l'on perçoit dans chacun de vos post..
Merci pour ce moment un peu "hors du temps". :)

juillev a dit…

Merci beaucoup pour ce beau message et bienvenue dans mon monde!