25.1.14

.


Cette lumière peut-elle 
tout un monde nous rendre ? 
Est-ce plutôt la nouvelle 
ombre, tremblante et tendre, 
qui nous rattache à lui ? 
Elle qui tant nous ressemble 
et qui tourne et tremble 
autour d'un étrange appui. 
Ombres des feuilles frêles, 
sur le chemin et le pré, 
geste soudain familier 
qui nous adopte et nous mêle 
à la trop neuve clarté


E.M. Rilke

2 commentaires:

Elisanne a dit…

Bonjour Eveline,

je cherchais une photo pour illustrer ce poème de Rilke ...
je te l'emprunte, elle est magnifique.
Merci !
Amitiés

juillev a dit…

Merci Elisanne!
Amitiés