8.9.08

.


Maintenant que les dernières pluies ont deserté le ciel pour s'établir sur terre _ciel limpide, terre humide et miroitante_ la clarté plus intense de la vie, suivant l'azur, est repartie dans les hauteurs, s'est égayée de la fraicheur des averses passées là-bas, et a laissé un peu de son ciel dans les âmes, un peu de sa fraicheur dans les coeurs.
F.Pessoa (le livre de l'intranquillité)
.

4 commentaires:

cathiminie a dit…

c'est toujours d'une folle gaité ici...heureusement qu'il y a les couleurs...et la personnalité de celle qui écrit et peint!

toutaubord a dit…

Mais le bonheur est triste à mourir,c'est la passion qui interesse et la passion, c'est quand même un peu des larmes et des cris.

Sylvie a dit…

on a décidé de faire un concours de blogs tristes n'est ce pas Juillev ?

juillev a dit…

Cath: Mouarff! Tu sais bien qu'on peut pleurer de rire et rire de trop pleurer... je cherche une compilation des blagues de toto pour ce week end

T.: le bonheur c'est avoir des émotions, peu importe lesquelles!

Syl: prems! non mais tu va pas me piquer l'exclusivité du blog triste, dans quoi je vais être référencée après ça...